Hippocampe Sensei
osensei075  
         NEN est le trait d’union entre « l’entité » KI-esprit-corps qu’est l’humain, et le KI de l’univers.

                   « … Ce corps, tel que l’univers l’a créé, est la représentation concrète de l’union du physique et du spirituel. Il respire l’essence subtile de l’Univers pour ne plus faire qu’un avec lui et la pratique n’est alors que le moyen de se réaliser sur le chemin de la vie…

…Pour appréhender les mouvements imperceptibles du KI au travers du NEN, il faut comprendre que la partie gauche du corps est la base de l’art martial et la partie droite, l’endroit où le KI de l’Univers se manifeste…

… Il n’y a pas d’ennemi pour le Ueshiba de l’aïkido. Vous vous trompez si vous pensez que le budô signifie avoir des adversaires, être fort et les vaincre. Il n’y a ni adversaire ni ennemi dans le vrai budô. Le vrai budô c’est ne faire qu’un avec l’Univers, c’est-à-dire être uni au centre de l’univers… 

… Toutes les formes physiques de l’existence, lorsqu’elles s’animent dans l’esprit, respirent en conjonction avec l’Univers ; leur souffle se détend en cercles de plus en plus larges, connectant chaque individu et tous les individus au souffle cosmique de la vie…

… j’ai forgé mon corps en pratiquant le budô, et lorsque j’ai finalement accédé aux confins des enseignements de la vois du guerrier, j’ai pris conscience d’une vérité plus grande encore. Au travers du budô, j’ai appréhendé l’essence de l’Univers et comprendre que l’esprit, le corps et le Ki devaient être unifiés pour que l’être humain puisse s’harmoniser avec le fonctionnement de l’Univers. C’est le flux subtil du Ki qui permet à l’esprit et au corps de s’harmoniser et à ’homme de connaître enfin l’harmonie avec l’Univers.

   Le fonctionnement divin du Ki nait des variations subtiles de la respiration ; tel est le principe générateur. C’est le principe essentiel de l’amour qui manifeste la valeur martiale. La respiration ’active et se lie au Ki primordial de l’Univers, générant la force vitale,  puis la force d’harmonisation qui transforme l’Univers…(…) … telle est la subtile interaction de l’aïki et le premier pas sur le chemin de la voie… »

 

         Ce discours peut paraître grandiloquent ou mégalomane…

Cependant, si l’on compare les structures vivantes ou les anatomies du cosmos à l’homme, en passant par le système solaire, on voit bien les analogies ou les correspondances entre eux, et l’homme, ne peut qu’être un élément  de la création, un pur produit de l’Univers…

Il ne peut donc s’agir que d’une grande lucidité et d’une profonde humilité de la part de Ô Sensei Morihei.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *