images D

Parcours martial

 

         En un beau vendredi de 1942, vit le jour un petit garçon du nom de François…

Il n’avait pas trois ans qu’il jouait avec des baguettes de noisetier à taquiner les jambes de ses frères.

À 10 ans, il demandait à son père de lui fabriquer une épée en bois pour batailler avec les autres enfants…

1958 – À 16 ans, au mois de Mai – le joli – il s’inscrivait dans un club de judo de la banlieue parisienne au grand dam de son père… puis, pour se rapprocher du domicile paternel, il rencontrât le professeur de judo local, Me Robert Gombert 7e Dan, élève de Kawaishi Sensei.

1961 – Trois ans plus tard, 1er Dan en poche,  Me Robert Gombert, également pratiquant d’Aïkido, le fit rencontrer Me Masamichi NORO. Celui-ci uchi deshi de Ô Sensei Morihei UESHIBA, résidait en France depuis quelque temps. Il donnait un cours régulier dans un petit Dojo de 40 m2, niché dans les combles de la gare du Nord. Asnière 66

1966 – Grande année des premiers stages. Premier cours à la MJC d’Asnières. puis départ pour Genève en décembre, avec Asaï sensei.

Masamichi NOROPuis, en juillet à Fréjus, où était déjà Gérard Blaise.

 

Et puis ce fut la grande aventure…

1967 – En février, dans un local au 4, rue de Constance à Paris, vit le jour Inst. Noro 69 - al’Institut M. Noro.

17 juillet 1967… enfin 1er Dan ! après trois essais… Les premiers cours sont donnés. Début de la pédagogie… 

On connaît les événements qui ont suivis… période de disette.

Avec l’aide précieuse de Marcel Virginet, aujourd’hui enseignant à La Châtre, le Dojo prit sa forme définitive.

Il y eut de grands stages avec les Sensei Tada, Tamura, Asaï et Nakasono. De grandes fêtes aussi…IMN noel 69

Le temps a passé…

1976 – Le retour du japon de Christian Tissier, fut un tournant, un Sensei Yamaguchi-Tissierrenouveau…

La venue de Yamaguchi Sensei a fini de nous convaincre de l’existence d’un « autre Aïkido ». Tissier Shihan se chargea de nous en imprégner.

1992 – Tissier Shihan propose un cours de Kenjutsu : Kashima Shin Ryu… la découverte  fut la révélation. Certaines figures rappelaient les formes de l’Aïkido, et Tissier Shihan laissa entendre que le nom des figures expliquait leur forme et leur déroulement. Nous entreprenons alors la construction d’un ouvrage explicitant les termes de l’Aïkido par l’écriture. Cet ouvrage porte désormais le nom de : «  L’Aïkido à la Lumière des Kanji – voir la rubrique « Publications ».

1998 – La rencontre avec Peter CHENG, participant d’un stage à Étampes, fut opportune… Il nous dirigea vers les bons dictionnaires.

Dans l’élan, d’autres ouvrages ont vus le jour : «  Le Judo à la Lumière des Kanji » et «  Kenjutsu », regroupant les Kata de l’école Kashima – voir  » Publications « 

2002 – Création d’une association à Mauron en Bretagne : Mauron-Aïkido.

Dourdan enfants

DSC01029

2004 / 2009 – formation de quatre 1er Dan à Dourdan. Création d’une importante  section enfants. Stage avec D. Mazeraud.

DSC01031 a

 

 

2004 / 2014 – Stages en province : St Sauveur-le-Vicomte, Mauron, Valloires, Dourdan, Lanta, Sète, Chilly-Mazarin… Plusieurs clubs visités selon besoins.

Création de deux ouvrages pédagogiques : « Principes » et « Par où commencer ? » avec la collaboration de Ph. SECRETIN photographe. Voir  » Publications « .

M 23

Depuis 2012, l’acquisition du 6e Dan parachève cinquante-cinq ans de pratique assidue et d’ enseignement passionné…

Sans titre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *